DEPECHE

Deux togolais extradés à Lomé par la police malienne

Le 18 octobre 2003, publié sur ufctogo.com

BAMAKO, 18 oct (AFP) - 18h52 - Deux ressortissants togolais recherchés par Interpol-Togo pour "brigandage" et "association de malfaiteurs" ont été extradés jeudi à Lomé par la police malienne, a appris samedi l’AFP.

Mais selon leurs familles, les deux hommes — Guy Adzimah, commerçant, et Mawuli Gokha, peintre — ont été arrêtés et extradés, car ils sont des "opposants" au régime du président togolais Gnassingbé Eyadema.

Les deux individus, soupçonnés d’avoir participé à l’attaque d’une caisse d’épargne au Togo, avaient été arrêtés il y a quelques semaines par la police malienne, après que "Interpol-Togo a lancé un avis de recherche" à leur encontre, a expliqué à l’AFP sous couvert de l’anonymat un responsable d’Interpool-Mali.

"Et conformément aux accords internationaux que le Mali a signé, nous les avons remis à la police togolaise", a poursuivi le responsable d’Interpol-Mali.

Cette version est contestée par les parents des extradés, qui affirment que leur arrestation est de nature politique.

"Guy Adzimah est très connu au Togo pour être un opposant au régime de Eyadéma (le président togolais). Il est membre actif de l’Union des forces du changement (UFC - opposition), et il était recherché depuis lors. Gokha passe, lui, pour être son ami qui partage ses idées politiques", a-t-il confié à l’AFP "M. Kossi", qui se présente comme le chef des ressortissants du village togolais de Hanygba (ouest), dont sont originaires les deux suspects.

"Depuis 48 heures, nos parents à Lomé font tout pour rencontrer Adzimah et Gokha, mais la police togolaise a dit qu’elle ne sait pas où ils se trouvent", s’est inquiété M. Kossi.

AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
18 octobre 2017
Lomé 27°C (à 01h)