DEPECHE

Des perquisitions intempestives au siège de notre parti

Le 6 janvier 2003, publié sur ufctogo.com

Le siège national de notre parti situé à Lomé ( quartier Lomnava ) a été perquisitionné le 1er janvier dernier dans l’après-midi, ainsi que le 3 janvier, par la garde prétorienne de Gnassingbé Eyadéma. Ces fouilles effectuées sans mandat, sont illégales et elles constituent des exemples nouveaux de l’arbitraire érigé en système de gouvernement par Eyadéma et ses hommes de main.
Depuis que le président national de l’UFC a vigoureusement réagi au nouveau coup de force de Gnassingbé Eyadéma, on assiste à une certaine fébrilité de la part de ses partisans ;
Rappelons qu’en 1998, après le hold-up électoral, l’armée avait dynamité et attaqué le siège de notre parti.
Cependant, ces manoeuvres du despote de Lomé ne faibliront pas notre détermination à le chasser du pouvoir...

UFC

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
25 mai 2017
Lomé 28°C (à 02h)