DEPECHE

Déclaration du porte-parole du Quai d’Orsay sur les mesures décidées par la CEDEAO

Le 20 février 2005, publié sur ufctogo.com

FRANCE - Ministère des Affaires Etrangères

Mesures décidées par la CEDEAO concernant le Togo

Déclaration du porte-parole du Quai d’Orsay
(Paris, le 20 février 2005)

’A la suite des mesures décidées hier par la CEDEAO concernant le Togo, la France réaffirme son soutien total à l’action conduite par cette organisation pour obtenir le retour à la pleine légalité constitutionnelle dans ce pays. Elle se tient en contact permanent avec la CEDEAO et en étroite liaison avec ses partenaires de l’Union Européenne et de la Communauté Internationale.

Nous soulignons l’importance qui s’attache plus que jamais à l’organisation, dans les délais prévus par la constitution togolaise, d’élections présidentielles et législatives, qui soient libres, démocratiques et transparentes pour mettre un terme à la transition qui s’est ouverte avec le décès du Président EYADEMA. A cet égard, nous notons positivement la déclaration de M. Faure GNASSINGBE annonçant des élections présidentielles dans un délai de soixante jours.

La France déplore cependant qu’il n’aît pas encore été possible d’apporter une solution, dans le plein respect de la Constitution, à la question de la dévolution du pouvoir présidentiel intérimaire. Elle appelle les responsables togolais à donner suite sans délais à l’appel insistant de la CEDEAO, à laquelle elle continuera d’apporter son plein appui.’

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
17 octobre 2017
Lomé 31°C (à 16h)