DEPECHE

Début jeudi d’une grève de 48 H dans l’enseignement au Togo

Le 4 février 2009, publié sur ufctogo.com

La Fédération des syndicats de l’enseignement du Togo (FESEN) vient de lancer un mot d’ordre de grève de 48 heures pour les cycles primaire et secondaire à partir de jeudi, sur l’ensemble du territoire national, a appris APA de source syndicale.

« C’est une grève d’avertissement au gouvernement », a déclaré au téléphone à APA Essodina Boyodé, secrétaire général de la FESEN.

Les enseignants entendent dénoncer par cette grève, leurs conditions de vie et de travail ainsi que la « lenteur dans l’exécution des mesures d’accompagnement promises après la suppression des frais de scolarités au Togo ».

Ils déplorent aussi le retard dans l’adoption d’un décret relatif aux indemnités de fonctions des chefs d’établissement du primaire et du secondaire, des inspecteurs et des conseillers pédagogiques.

« Nous travaillons mais nous ne touchons pas nos indemnités », s’est plaint Boyodé.

Il a indiqué que les syndicats ont rencontré les ministres de l’enseignement primaire et secondaire ainsi que son homologue de l’économie et des finances pour des discussions.

« A ces deux niveaux, nous n’avons pas eu satisfaction », a ajouté Essodina Boyodé.

Le gouvernement togolais a annoncé en septembre 2008 la gratuité de l’école au Togo.

Selon des données officielles, l es inscriptions ont augmenté de 54 % dans le préscolaire et de 12 % dans le primaire depuis l’annonce de la suppression des frais de scolarité.

Dans la plupart des cas, aucune mesure n’a été prise pour soulager le personnel enseignant.

APA-Lomé (Togo)

© Copyright APA

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
24 mars 2017
Lomé °C (à 0h)