DEPECHE

Débat au Conseil de sécurité sur d’éventuelles sanctions

Le 15 mars 2000, publié sur ufctogo.com

Le Canada et la Grande-Bretagne ont exhorté le Conseil de sécurité des Nations unies à imposer des sanctions contre les pays incriminés par le rapport de l’Onu sur le non-respect de l’embargo visant les rebelles de l’Unita.

La France, proche de certains pays africains francophones mentionnés dans le rapport, s’est déclarée en revanche hostile à toute condamnation consécutive à la publication du document, qui accuse plusieurs pays d’avoir fait du commerce de diamants, d’armes et de pétrole avec les rebelles de l’Unita.

La Tunisie a estimé que le rapport n’aurait pas dû citer de noms de pays ou de personnalités accusés d’avoir violé l’embargo.

Lors de la présentation du rapport au Conseil de sécurité, l’ambassadeur canadien Robert Fowler a déclaré que le chef de l’Unita, Jonas Savimbi, n’aurait pas pu alimenter sa machine de guerre "sans le soutien actif de certains gouvernements étrangers, parfois au plus haut niveau."

"Le rapport donne des noms, et cite quelques exemples au plus haut niveau", a-t-il déclaré.

Parmi les recommandations énoncées par les auteurs du rapport figure le boycottage des conférences dans les pays que l’ensemble de la commission des sanctions aurait jugés coupables d’avoir violé l’embargo. Le Togo a l’intention d’accueillir un sommet de l’Organisation de l’unité africaine.

En 1993, le Conseil de sécurité a imposé un embargo sur les carburants, les voyages et les armes à destination de l’Unita en raison du non-respect des accords de paix de Lusaka censés mettre fin à 35 ans de guerre civile en Angola. Les combats, alimentés par les deux principales richesses du pays, le pétrole et les diamants, ont fait des centaines de milliers de morts dans cette ancienne colonie portugaise devenue indépendante en 1975.
Reuters

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
17 novembre 2017
Lomé 28°C (à 18h)