DEPECHE

Charles Debbasch poursuivi pour « blanchiment »

Le 18 avril 2003, publié sur ufctogo.com

L’ancien président de la Fondation Vasarely, Charles Debbasch, condamné en janvier pour avoir détourné de l’argent et des toiles au détriment du peintre hongrois mort en 1997, est de nouveau poursuivi par la justice.

A la tête de la Fondation Vasarely entre 1981 et 1993, cet ancien conseiller du président Valéry Giscard d’Estaing, qui a aussi présidé l’université Aix-Marseille-III, a été mis en examen à Paris, mercredi 16 avril, pour « blanchiment et organisation frauduleuse d’insolvabilité », par le juge Jacques Gazeaux.

Les enquêteurs s’interrogent sur la provenance de fonds ayant alimenté un compte ouvert au Luxembourg par M. Debbasch en 1997 et crédité en mars 2002 de 1,2 million d’euros. Ces sommes pourraient provenir de fonds détournés appartenant à la Fondation Vasarely : dans cette hypothèse, M. Debbasch aurait utilisé ce compte pour dissimuler une partie de ses biens à ses créanciers, notamment la famille du peintre.

M. Debbasch a en effet été condamné en janvier pour « faux et abus de confiance » à trois ans de prison dont un ferme, pour avoir détourné environ 450 000 euros. Une partie de cette somme n’a jamais été retrouvée.

P/

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
18 décembre 2017
Lomé °C (à 0h)