DEPECHE

Cadavre dans le canal : La Victime identifiée

Le 11 avril 2000, publié sur ufctogo.com

Le cadavre d’un homme de race noire, retrouvé emballé dans des sacs poubelles le long du canal à Viesville a été identifié : il s’agit d’un réfugié politique togolais de 39 ans.

La macabre découverte date de samedi en fin d’après-midi. Une dame apercevait, au cours de sa promenade, une masse partiellement immergée dans un ancien bras du canal Bruxelles -Charleroi, a Viesville (pont-à-celles) ; La victime n’avait aucun papier et avait été probablement tuée par arme à feu. La mort violente ne faisait en tout aucun doute ; De plus , les jambes étaient calcinées et le visage portait d’importantes traces de coups.

L’enquête, menée par le commissaire Didion, de la police judiciaire de Charleroi, allait se pencher sur les récentes disparitions pour tenter d’identifier la victime. Ce qui fut fait lundi dans le courant de la journée, une dame de Bruxelles confirmait qu’il s’agissait bien de son concubin : Luc Simlissi-Kpatcha, âgé de 39, réfugié politique d’origine togolaise.

Le décès est selon les premiers rapports médico-légaux, dû à une arme à feu, peut être un fusil de chasse. Les autres lésions, les brûlures aux jambes et les coups au visage seraient post-motem. Le corps aurait probablement séjourné entre deux et cinq jours le long du canal à Viesville avant d’être découvert. Si les enquêteurs ont une victime, ils ignorent encore tout des auteurs et du mobile. En fonction des éléments en leur possession, le dossier actuellement instruit par la juge d’instruction Véronique Desneux, devrait en toute logique être repris par une équipe de Bruxelles.

Patrice ANTOONS - Nouvelle Gazette (Belgique)

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
22 octobre 2017
Lomé 27°C (à 23h)