DEPECHE

Berlin réclame la démission immédiate du Bébé dog togolais Faure Gnassingbé

Le 21 février 2005, publié sur ufctogo.com

Le gouvernement allemand a réclamé lundi "la démission immédiate" de Faure Gnassingbé Eyadema "qui s’est hissé au pouvoir par un putsch militaire le 6 février dernier après la mort du président Eyadema".

"Il doit ouvrir la voie à un dialogue national entre toutes les forces politiques du Togo pour engager un processus électoral permettant un scrutin présidentiel et parlementaire juste et démocratique", a déclaré la secrétaire d’Etat au ministère des Affaires étrangères, Kerstin Mueller, dans un communiqué.

"Jusqu’aux élections, un gouvernement de transition, représentant toutes les forces politiques du pays, doit diriger les affaires courantes", a-t-elle ajouté.

Le gouvernement allemand a également salué la décision de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) d’imposer des sanctions au gouvernement togolais.

La communauté internationale a condamné dans son ensemble la prise de pouvoir par M. Gnassingbé qui a succédé avec le soutien de l’armée à son père, le général Gnassingbé Eyadéma décédé le 5 février.

Vendredi soir, le nouvel homme fort du Togo avait semblé lâcher du lest, promettant d’organiser une élection présidentielle dans le délai constitutionnel prévu de 60 jours, ce qui n’a pas suffi à satisfaire la communauté internationale, qui demande toujours son départ.

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
28 juin 2017
Lomé 26°C (à 08h)