DEPECHE

Au Togo, 71% des femmes enceintes acceptent le test de dépistage du VIH

Le 20 août 2007, publié sur ufctogo.com

Plus de 71 % des femmes enceintes acceptent volontairement le test de dépistage dans les centres de santé au Togo, a appris APA lundi de bonne source à Lomé, la capitale.

Quelque 19 031 femmes enceintes ont été dépistées sur 26 990 reçues dans les centres de santé en 2006 au Togo, selon des chiffres fournis lundi par le programme national de lutte contre le SIDA (PNLS).

D’après ces chiffres, 1 334 des femmes dépistées sont séropositives en 2006 contre 862 en 2005 avec un taux de prévalence de 7 % en 2006 contre 8,7 % en 2005.

Toujours selon les mêmes données, 617 femmes enceintes dépistées positives ont accouché après la prise de la Névirapine, un antirétroviral.

« 16, 1 % d’enfants dépistés au Togo sont séropositifs à 18 mois », précise un document du Programme National de Lutte contre le SIDA qui fait le point de la situation de l’épidémie au Togo.

Les femmes sont suivies au plan médical et psychologique dans le cadre du programme de prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant (PTME), lancé en janvier 2004.

Au Togo, 34 centres installés sur l’ensemble du territoire national ont été retenus pour ce programme.

On estime à 20 676 le nombre de cas cumulés de SIDA déclarés jusqu’en fin 2005 au Togo dont la population est de 5 millions d’habitants et le total des personnes vivant avec le VIH à 110 000 avec une prévalence qui a régressé.

Elle est passée de 5,8 % en 2001 à 3, 2 % en 2005.

APA-Lomé (Togo)

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
25 mars 2017
Lomé °C (à 0h)