DEPECHE

Arrivée à Bruxelles du nouvel ambassadeur du Togo, Kodjo Sagbo

Le 10 novembre 2004, publié sur ufctogo.com

Le nouvel ambassadeur du Togo auprès des pays du Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg) et de l`Union européenne, Kodjo Sagbo, est arrivé lundi à Bruxelles où il prend la succession de Kati O. Korga, qui a quitté la Belgique samedi au terme de son mandat.

Le nouvel ambassadeur togolais, qui était en poste au Nigeria, arrive à Bruxelles au moment où le Comité européen des représentants permanents (COREPER) devait débattre des propositions de la Commission européenne pour clôturer les consultations politiques ouvertes avec le Togo le 14 avril dernier dans le cadre de l`article 96 de l`Accord de Cotonou.

Selon le calendrier prévu, ces propositions doivent être approuvées par le Conseil des états membres le 15 novembre, a appris la PANA à Bruxelles de source diplomatique.

Les consultations politiques entre le Togo et l`Union européenne avaient été ouvertes en vue du rétablissement de la coopération pleine et totale entre Lomé et Bruxelles.

On rappelle que l`UE a suspendu la coopération avec le Togo après les troubles graves qui avaient précédé la première élection présidentielle multipartite organisée dans ce pays en 1993.

Depuis lors, des nombreuses délégations ministérielles togolaises se sont succédé à Bruxelles pour demander le rétablissement de la coopération avec leur pays.

Le Premier ministre togolais Koffi Sama a été reçu en octobre dernier à Bruxelles par le Commissaire européen au développement Poul Nielson, à qui il a demandé un assouplissement des conditions en vue de la reprise de la coopération.

L`Union européenne exige la tenue d`élections législatives, libres, démocratiques et transparentes avant le rétablissement de la coopération pleine et totale avec le Togo.

Selon les dispositions de l`Accord de Cotonou, la date des ces élections doit être fixée avant la fin de cette année, à défaut, le Togo perdra 20 millions d`euros sur l`enveloppe financière de 40 millions qui lui est réservée au titre du 9ème Fonds européen de développement (FED), instrument financier de l`Accord de Cotonou.

Au moment de la signature de l`Accord de Cotonou, en juin 2000, le Togo avait droit à 100 millions d`euros au titre du 9ème FED, dont les crédits ont commencé à être débloqués à partir du 1er avril 2003.

Mais depuis, les crédits réservés pour le Togo ont été réduits chaque année de 20%, conformément aux dispositions de l`Accord de Cotonou.

La reprise de la coopération entre les deux parties constitue le dossier majeur qui attend le nouvel ambassadeur togolais à Bruxelles.

PANA

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
19 novembre 2017
Lomé 27°C (à 19h)