DEPECHE

Amorce du processus de révision constitutionnelle

Le 22 décembre 2002, publié sur ufctogo.com

38 deputés de l’Assemblée Nationale togolaise ont déposé hier un projet de révision constitutionnelle.
La proposition de ces députés vise principalement l’article 59 de la constitution togolaise qui dispose que : « En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats. » Ces députés estiment que l’actuelle constitution avait été adoptée dans la précipitation et la confusion, et qu’il faut opérer un toilettage de la Constitution.
Cette démarche fait suite aux déclarations de Ouattara Natchaba qui avait annoncé mercredi11 décembre que l’assemblée-croupion « va étudier et adopter »une nouvelle loi électorale. M. Natchaba s’exprimait lors de la rentrée du nouveau parlement issu de la mascarade électorale d’octobre dernier.
Il ne fait aucun doute que cette révision annoncée touchera l’article 59 qui stipule que "le président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois. En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats".
Or, en plusieurs occasions, M. Eyadéma a réaffirmé sa volonté de quitter le pouvoir en 2003, comme le prévoit la Constitution. Après le discours de Natchaba, la presse togolaise dans son ensemble considère que cette déclaration de Natchaba est comme un coup de semonce du maintien d’Eyadéma en 2003.

La rédaction ufctogo.com

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
26 mars 2017
Lomé °C (à 0h)