DEPECHE

Algérie : avertissement de l’armée au président Bouteflika

Le 17 janvier 2004, publié sur ufctogo.com

L’armée algérienne veillera au respect de l’"ordre républicain" et du "pluralisme politique", a assuré, mercredi 14 janvier, son chef d’état-major, le général Mohammed Lamari. « Toute personnalité politique investie des prérogatives de président de la République qui compte toucher à l’ordre républicain, remettre en cause le pluralisme politique, tenter un réaménagement constitutionnel à la mesure de sa personne ou mépriser la société et le peuple trouvera devant elle l’armée », a affirmé le général Lamari lors d’une conversation informelle avec des journalistes algériens, en marge d’une visite du président Abdelaziz Bouteflika au musée de l’armée, à Alger.

Onze figures de la vie politique, parmi lesquelles cinq anciens chefs de gouvernement, plusieurs chefs de partis, candidats potentiels ou déclarés à la l’élection présidentielle du printemps, ainsi qu’un général à la retraite, avaient publié, mardi 12 janvier, un manifeste "antifraude" très critique à l’égard du président Bouteflika, sans toutefois le nommer. La justice est "instrumentalisée", affirmait le manifeste du "groupe des onze", l’administration est "vassalisée" et les médias audiovisuels ont été "confisqués". Vendredi matin 16 janvier, la présidence algérienne n’avait pas encore réagi à ces accusations. - (Corresp.)

Le Monde du 17 janvier 2004

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
11 décembre 2017
Lomé 25°C (à 09h)