DEPECHE

64 morts et "plus d’un millier" de blessés à Abidjan par l’armée française

Le 10 novembre 2004, publié sur ufctogo.com

Soixante-quatre Ivoiriens ont été tués et "plus d’un millier" blessés dans les violentes manifestations anti-françaises qui ont secoué Abidjan entre samedi et mardi, a affirmé mercredi Alain Toussaint, conseiller du président ivoirien Laurent Gbagbo.

"Ce bilan, qui n’est pas définitif, est la somme des informations collectées auprès des diverses organisations de secours", a précisé M. Toussaint à l’AFP.

"Le nombre de morts sera certainement plus élevé, car il y a des blessés qui sont dans état grave", a-t-il ajouté.

Un précédent bilan, donné par ce conseiller, faisait état de 50 morts et de plus de 600 blessés par l’armée française, selon lui, dans une interview à la radio française Europe 1.

M. Toussaint a qualifié "de crime d’Etat" organisé par le président français Jacques Chirac la "répression de ces manifestations", assurant toutefois que les Ivoiriens "n’en voulaient pas aux Français qui doivent rester" en Côte d’Ivoire.

La situation s’est considérablement dégradée dans ce pays à la suite de raids de l’aviation ivoirienne sur des positions rebelles et sur une position française (10 morts dont 9 militaires français, 38 blessés), suscitant samedi une riposte de la France qui a à son tour provoqué ces manifestations contre les soldats français.

Ces manifestations, qui se sont souvent transformées en pillages des maisons de Français et d’européens, ont suscité un sentiment de très grande insécurité dans ces communautés dont une grande partie cherche à quitter la Côte d’Ivoire.

AFP - ABIDJAN 10 nov - 20h10

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
27 mai 2017
Lomé 26°C (à 04h)